Lorsque j'ai commencé à écrire Don't Leave The Road, mon but était avant tout de tester la plateforme Multiversalis et de faire connaissance avec sa communauté. (Note: Une communauté éminemment sympathique, d'ailleurs, n'hésitez pas à nous rejoindre)

Il s'avère que le scope du projet a quelque peu explosé (Damn me !), et d'un simple jeu à one-shots, j'en suis arrivé à un projet multi-univers regroupant Unterwald, un univers forestier et montagneux (qui pourrait se rapprocher de Millevaux par son ambiance), et celui des Voyageurs du Dehors, un projet qui en est à présent à sa cinquième itération, et qui commence à devenir mon Arlésienne à force de recréation.

Du coup, Don't Leave The Road, c'est quoi ?

Don't Leave The Road est une boîte à outils pour faire de l'horreur post-apocalyptique. Les personnages y sont particulièrement vulnérables, tant aux attaques physiques, qu'à la peur. Un personnage est avant tout caractérisé par :

  • Un concept, qui est une description générale de ce qu'il est.
  • Une crainte, qui est sa plus grande peur
  • Un réconfort, qui peut être une personne, un objet ou même un sentiment qui permet au personnage de se remettre plus facilement des épreuves.

Le système est basé sur un système très simple, où on lance un seul d12 et où on additionne au résultat une caractéristique et un trait, la somme des trois devant dépasser un seuil (la moyenne valant 12).

Pour les détails, c'est sur Multiversalis que ça se passe.

Mec, t'as parlé d'Open Source, ça me titille...

Oui, j'ai parlé d'Open Source. Déjà, le jeu est sous licence Creative Commons BY-NC-SA. En gros, tout le monde peut y participer et créer du contenu, du moment que l'auteur originel (en gros, moi) est cité, qu'aucune utilisation commerciale (sans mon accord) n'en est faite, et que les dérivations sont publiées avec la même licence.

Mais pas que. Et c'est là que ça devient amusant. Voyez-vous, je suis une pive en PAO. Il y a des gens dont c'est le métier, et qui le font très bien. C'est d'ailleurs pour ça que c'est leur métier. Pas moi. Et je n'aurais jamais l'outrecuidance de dire que c'est mon métier. Par contre, je me débrouille (un peu) avec LaTeX. Or, LaTeX, c'est avant tout des fichiers texte, dont on peut suivre les changements avec git. Et j'aime bien git.

Bref, le code source du bouquin - Oui, je dis bien le code source - est maintenant hébergé sur GitHub, et tout le monde peut cloner le dépôt, faire des modifications, et proposer des pull requests, voire même conserver son propre fork de Don't Leave The Road. C'est pas beau ça ?

Pour trouver les sources, ça se trouve là : https://github.com/swissmadekzu/dontleavetheroad

Bientôt (quand j'aurai le temps), je mettrai plus de détails dans le README pour y expliquer comment installer la distribution TeXLive pour compiler son bouquin.